Projet Magasin

 

Descriptif de l’action

Les personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique (TSA) ont peu de lieux adaptés favorisant leur inclusion sociale et leur insertion professionnelle. Nous souhaitons ouvrir un magasin de jeux, matériel éducatif, livres et création diverses dans un quartier de Toulouse en développement n’ayant pas encore ce type de commerce. De multiples compétences professionnelles seront développées en prenant en compte les possibilités des personnes à travers un large panel de métier : vente, secrétariat, rayonnage, comptabilité, entretien, création. Au-delà d’un simple magasin, ce projet vise à développer l’autonomie des personnes (déplacements, horaires etc.) avec un TSA, développer leur insertion professionnelle et développer des compétences permettant une intégration futur sur le marché du travail de droit commun.

 

A quels besoins répond cette action ?

Facteurs déclenchants :

Les constats initiaux sont nombreux et ont déclenché dans notre structure la réalisation d’un travail en profondeur. Nous pouvons regrouper ces constats en 3 pôles /groupes :

– il existe un réel retard pris en France au niveau de l’intégration sociale et de l’insertion professionnelle des jeunes souffrant d’un TSA. Au regard de ce qui se développe en Europe nous pouvons constater en France, un manque criant de structures d’accueil, de postes adaptés et d’accompagnement des jeunes autour de leur projet professionnel. Ceci entraîne un non-respect des orientations européennes et des bonnes pratiques de l’OMS au sujet de l’insertion des jeunes porteurs de handicap. Au niveau de la métropole de Toulouse il n’existe pas, à notre connaissance, de lieux proposant ce type d’accompagnement dans un environnement de droit commun accompagné par des éducateurs formés et proposant ce type de compétences professionnelles

-les financements des formations pour les personnes en situation de handicap se doivent de trouver de nouvelles innovations et de créer des partenariats nouveaux. Valoriser les jeunes, rassurer les professionnels de l’embauche sont des enjeux réels et importants dont InPACTS souhaite développer l’action pour une accessibilité meilleure. Le manque de relations entre les entreprises et les organisations comme InPACTS constitue encore un frein. La création de convention de partenariat pourra être un moteur pour l’insertion et le développement de ces jeunes.

 

– le manque de connaissance du trouble du spectre autistique est aussi un frein. Ces jeunes bien que présentant des spécificités particulières ne sont pas encore « vus » comme des personnes de qualités pouvant parfaitement remplir des fonctions professionnelles variées. A travers des manifestations, des films, le grand public est plus informé sur ces troubles mais cela ne permet pas encore une bonne adaptation dans la vie quotidienne. C’est en proposant des formations adaptées, tenues par des professionnels qualifiés, regroupés autour de projet individuel en équipe pluridisciplinaire, que le regard porté à ces jeunes changera dans le monde de l’entreprise. Le manque de lieux d’échange et de lieux que « pilote » est un des facteurs limitant à l’intégration des jeunes.

 

Secteur géographique d’intervention

Le magasin se situera dans un quartier dynamique de Toulouse, dont il n’existe pas encore de structure commerciale de ce type. Les jeunes qui seront accueillis sont déjà identifiés. Ils sont originaires de la région Midi-Pyrénées dont la majorité du département de la Haute-Garonne.

Il existe un véritable objectif de transférabilité et de création de partenariat avec d’autres organisations.

 

Description détaillée du projet par étape

  • Préparation :

 

Conception, conceptualisation du projet

Présentation Interne

Etude de Faisabilité

Identification et sélection des bénéficiaires

Recherche et identification des locaux

Préparation dossier demande de subvention

Partenariat avec d’autres bénéficiaires de l’action

Avril 2015 – Septembre 2015

 

 

  • Lancement

 

Convention de Partenariat (Autisme 31, Djeco, Milan etc)

Signature du Bail Local

Sélection du matériel

Sélection marchandises

Préparation des Formations Actions

Recherche de partenaire européen

Communication presse

 

Septembre 2015-Novembre 2015

 

 

  • Finalisation : Premier temps d’activité

 

Achat matériel, mobilier

Achat marchandise

Mise en place et aménagement du local

Ouverture magasin

Mise en pratique des formations actions

Suivi des jeunes

Coordination du projet par le chargé de projet

 

Novembre 2015-Février 2016

 

Rapport d’activité intermédiaire après 6 mois

Février 2016

 

  • Développement

 

Retour équipe pluridisciplinaire

Réorientation stratégique des actions avec les jeunes si il y a lieu

Développement de nouvelles compétences professionnelles (notion de stock, commande etc)

Finalisation de partenariat (financier et de bonne pratique) : européen, région, mairie

Préparation de Livrable : pour les jeunes et pour la transférabilité du projet

Bilan jeune

 

Février 2016- Juillet 2016

 

Moyens humains

Les personnes accueillies sont accompagnées par une équipe pluridisciplinaire (INPACTS). Ce volet de formation, fait partie du projet individuel de chaque personne.

  • 1 éducateur spécialisé
  • Chargé de projet
  • Psychologue
  • 1 vendeur

 

 

Partenaires

 

Partenariats créés :

  • Milan, Djeco, Haba pour les marchandises
  • D’autres association dont l’objet social est proche de celui d’InPACTS : Autisme 31, « Café Asperger » permettant à d’autres personnes d’avoir accès au magasin
  • D’autres associations dont l’objet est proche de celui d’InPACTS avec un public cible présentant d’autre type de pathologie : Trisomie 21
  • Propriétaire du local

 

Partenariats visés :

 

  • A plus long terme, le pôle emploi, le conseil régional, la mairie, certaines écoles ou centre de formation

 

 

Evaluation :

Notre démarche s’inscrit dans la démarche systémique du cycle projet. L’évaluation est donc une partie essentielle de notre démarche. Un plan de financement sur 3 ans a été élaboré et son suivi sera assuré par le chargé de projet. Des entretiens réguliers avec les jeunes sont prévus. Ces entretiens seront réalisés par les psychologues référentes de leur projet individuel. Le magasin sera un nouveau service de l’association InPACTS. Des objectifs réalistes de ventes et adaptés au projet sont inscrits afin de pérenniser cette action.

L’évaluation se fera également à partir du « cadre logique » du projet grâce aux Indicateurs Objectifs Vérifiables (IOV) et aux sources de vérification de ces indicateurs. Chaque objectif opérationnel aura sont IOV et sa source. Ce travail rigoureux nous permettra d’établir un rapport intermédiaire du projet et un rapport final.

 

Modalités d’évaluation de l’action

Quantitatifs

  • Nombre de jeunes insérés dans ce projet
  • Chiffre d’affaire
  • Nombre de ½ journées d’ouverture dans l’année

 

Qualitatifs

  • Prise d’autonomie
  • Ajustement social
  • Compétences dans les champs d’action visés

 

 

Communication et valorisation de l’action

 

Types de communication (publication, conférence de presse….)

  • Newsletter
  • Presse

 

Outils de communication (affiches, guides, brochures…)

  • Internet
  • Site, inpacts.fr, pages facebook
  • Livret du magasin
  • Flyer et affiches dans le quartier, les écoles et les magasins
  • Participation évènementiel (Festival des jeux, Tous en jeux etc.)

 

 

Budget souhaité : 75 000 euro pour le lancement et une année complète de fonctionnement